Espace membre

Mot de passe

Retour

Le 8 mai 2013, la SDGQ rendait hommage à Marc H. Choko, professeur émérite à l’École de design de l’UQAM et Georges Huel, responsable de l’identité visuelle des Jeux olympiques de 1976, en leur décernant le titre de membres honoraires. 

Les deux hommes rejoignaient ainsi la vingtaine de personnes dont la contribution marquante à l’histoire du design graphique au Québec a déjà été reconnue. Si Georges Huel a contribué à propulser le design graphique québécois dans la modernité, on peut dire que Marc H. Choko œuvre encore aujourd’hui à préserver, commenter et diffuser notre patrimoine graphique.

Quatre ans avant leur tenue en 1976, Georges Huel soumettait un projet de symbole officiel pour les Jeux olympiques de Montréal. Le COJO accepte sa proposition et M. Huel se voit confier la direction du graphisme et du design des Jeux de la XXIe Olympiade.

En 1981, sous l’égide du maire Jean Drapeau, Georges Huel crée le nouvel emblème de la Ville de Montréal. Plus de 30 ans plus tard, la rosace de M. Huel n’a rien perdu de sa sève et continue de bâtir le capital de marque de notre métropole.

Diplômé en architecture et en aménagement de l’Université de Montréal et docteur en urbanisme de l’Université Paris VIII, Marc H. Choko enseigne depuis 1977 à l’École de design de l’Université du Québec à Montréal. De 1999 à 2008, il y a dirigé le Centre de design de l’UQAM, ce qui l’a amené à produire des dizaines d’expositions sur le design graphique.

Auteur de nombreux ouvrages, conférencier et expert recherché par les médias, M. Choko a collaboré à la mise sur pied de Montréal ville de design UNESCO et siège actuellement sur le Comité de diffusion du Conseil des arts de Montréal. Ce passionné d’affiches a également fait don d’une grande partie de sa collection aux fonds d’archives de plusieurs institutions nationales.

 La SDGQ est fière de compter messieurs Choko et Huel parmi ses membres honoraires.

Pour vous inscrire,
entrez votre nom et courriel